Tendance

Huit conseils pour se sentir mieux quand on est malade

Des conseils de bon sens pour les maux courants de l’hiver.

10 min de lecture
2023-12-07
CxBlog-DD-SickTips-LEAD

*Cet article mentionne des commerçants ou marques qui sont partenaires de DoorDash, et DoorDash peut recevoir une commission si tu choisis d’effectuer un achat auprès de ces commerçants ou marques.

Les informations fournies dans cet article sont basées sur les propres opinions des pédiatres et ne doivent pas se substituer à un avis médical. Les personnes qui ont besoin d’un fournisseur de soins de santé agréé doivent contacter directement un professionnel qualifié.

Nous sommes tous passés par là : nez qui coule, fièvre légère, corps endolori, lassitude. Quand on est malade, tout ce que l’on veut, c’est aller mieux. Et même si vous avez peut-être déjà entendu certains de ces conseils, ils méritent d’être répétés, d’autant plus que lorsqu’on est malade, il est difficile d’avoir les idées claires.

La Dre Julia Blank, médecin de famille au Providence Saint John’s Health Center de Santa Monica, en Californie, et la Dre Flora Sinha, interniste à l’hôpital Cedars-Sinai de Los Angeles, divulguent huit conseils qu’elles donnent à leurs patients pour qu’ils se sentent à nouveau à 100 % et expliquent pourquoi chacun d’entre eux fait des merveilles pour accélérer votre guérison.

Considérez cette liste de contrôle comme la vôtre. (Et si vous avez besoin d’une soupe de poulet ou d’un médicament en vente libre? DoorDash est là pour vous.)

1. Boire beaucoup de liquides

CxBlog-DD-SickTips-Fluids

Votre maman avait raison : il est important de rester hydraté lorsque vous n’êtes pas dans votre assiette; que vous sirotiez de la soupe au poulet (ça marche! Voir ci-dessous) ou que vous buviez du Gatorade, il est utile de continuer à s’hydrater.

Pourquoi suivre ce conseil? Lorsque vous avez de la fièvre, vous vous sentez épuisé pour plusieurs raisons, notamment parce que vous perdez de l’eau. Il est également important de rester hydraté, car les liquides aident à fluidifier le mucus et facilitent l’élimination de la congestion nasale ou de la toux qui obstrue les voies respiratoires, explique Julia Blank, médecin de famille au Providence Saint John’s Health Center de Santa Monica, en Californie. Optez pour de l’eau, du jus, du thé ou du bouillon. Oubliez la caféine et l’alcool, qui peuvent tous deux déshydrater. 

Grand-mère savait de quoi elle parlait lorsqu’elle appelait la soupe de poulet « la pénicilline de la nature ». La Dre Blank précise : « La soupe de poulet est utile grâce à un acide aminé (cystéine) qu’elle contient et qui peut aider à fluidifier le mucus et à soulager la congestion.

Conseil : Humidifiez l’air de votre maison à l’aide d’un humidificateur à vapeur froide, qui peut aider à soulager la congestion. De même, un vaporisateur nasal salin peut aider à relâcher les sécrétions et à soulager temporairement la congestion nasale.

2. Bien se reposer

Plus vous vous fatiguez, plus il vous sera difficile d’aller mieux. 

Pourquoi suivre ce conseil? Le sommeil aide votre système immunitaire à lutter contre les virus du rhume, explique Flora Sinha, médecin interniste à l’hôpital Cedars-Sinai de Los Angeles. « Lorsque vous êtes malade, le sommeil et le repos jouent un rôle essentiel dans la restauration de votre système immunitaire », explique-t-elle. « Le sommeil contribue également à la réparation des tissus, à la diminution de l’inflammation et de la fièvre et à la prévention des complications. » 

Conseil : Respectez votre cycle de sommeil. « Si vous fonctionnez bien avec cinq heures de sommeil, respectez cette durée aussi régulièrement que possible », dit-elle. « Si vous avez besoin de huit heures complètes, essayez de dormir huit heures. » Il est donc tout à fait normal que vous ne fassiez pas la sieste à toute heure du jour et de la nuit. Mais assurez-vous que vous ne dormez pas moins que d’habitude. 

3. Sauter la salle de sport

Pour les adeptes du gym, il est difficile de faire une pause dans l’exercice quotidien. Si vous courez ou faites du vélo tous les jours, nous savons qu’il est décevant de ne pas faire d’exercice. Mais lorsque vous êtes malade, il est préférable de faire une pause.

Pourquoi suivre ce conseil? Selon la Dre Sinha, le fait de s’acharner et de soumettre son corps à une séance d’entraînement de haute intensité peut prolonger la durée de la maladie. 

Conseil : Si vous n’avez pas de forte fièvre et que vous ne toussez pas, vous pouvez bouger un peu votre corps. Des étirements légers, du yoga réparateur ou une courte promenade conviennent parfaitement. « Je dis toujours à mes patients de faire preuve de bon sens », explique la Dre Sinha. « Lorsque nous sommes malades, notre corps nous dit que nous avons besoin de nous détendre et de nous relaxer un peu. Croyez-moi, il n’y a pas de mal à ne rien faire jusqu’à ce que vous vous sentiez mieux. »

4. Garder les mains propres

CxBlog-DD-SickTips-WashHands

Nous l’avons appris lors de la pandémie COVID-19 : si vous ne pouvez pas vous laver les mains, utilisez un désinfectant pour les mains. Il s’avère que ce geste est l’un des moyens les plus simples de garder les gouttelettes respiratoires pour soi.

Pourquoi suivre ce conseil? D’un point de vue clinique, lorsqu’une personne a de la fièvre (plus de 100,4), elle est contagieuse, explique la Dre Sinha. « Pour réduire la transmission, et cela vaut pour toute maladie virale ou bactérienne, il est important de se laver les mains et éventuellement de porter un masque, car beaucoup d’infections des voies respiratoires supérieures se transmettent par la toux et les éternuements. » 

Conseil : Lavez-vous soigneusement les mains pendant toute la durée de votre maladie et continuez à nettoyer vos surfaces au Clorox. « Vous éviterez ainsi d’exposer d’autres personnes à votre rhume ou à votre grippe », ajoute-t-elle.

5. Se gargariser avec de l’eau salée tiède

Cela peut sembler démodé, mais se gargariser avec de l’eau salée est un moyen facile (et peu coûteux) de soulager votre toux et votre gorge douloureuse. Il suffit de mélanger une demi-cuillère à thé de sel à huit onces d’eau tiède et de se gargariser sans avaler. Vous contribuerez ainsi à éliminer les bactéries.

Pourquoi suivre ce conseil? Lorsque vous êtes atteint d’un virus des voies respiratoires supérieures, vous le ressentez d’abord dans le nez et la gorge. « Notre système immunitaire commence alors à lutter contre ce corps étranger et augmente le flux sanguin vers ces zones », explique la Dre Sinha. « Le corps va augmenter la production de mucus, et les gargarismes peuvent réduire l’inflammation, aider à éliminer l’excès d’eau des cellules et réduire le gonflement et l’irritation. » 

Conseil : Les pastilles au menthol peuvent aider à dégager temporairement les voies nasales et à soulager les maux de gorge.  Les médicaments qui diluent le mucus et qui contiennent de la guaïfénésine peuvent temporairement soulager la congestion nasale et thoracique et faciliter l’évacuation des sécrétions, selon la Dre Blank.

6. Prendre une douche chaude

CxBlog-DD-SickTips-Shower

Ce remède ancestral permet non seulement d’apaiser les douleurs, mais la vapeur peut aussi vous aider à faire disparaître certains de vos symptômes.

Pourquoi suivre ce conseil? L’augmentation de l’humidité favorise l’élimination des toxines et l’ouverture des voies respiratoires, explique la Dre Sinha. « C’est également utile en cas de congestion nasale et de douleur dans les sinus », ajoute-t-elle. 

Conseil: Envisagez d’utiliser un vaporisateur Vicks pour aider à drainer vos sinus, dit la Dre Sinha.

7. Arrêter de fumer

Lorsque vous fumez, vous inhalez des substances telles que le tabac ou la marijuana, qui peuvent toutes deux irriter davantage votre nez, votre gorge et vos poumons, en particulier si vous présentez déjà des symptômes tels que des éternuements, une congestion, un mal de gorge ou des problèmes respiratoires.

Pourquoi suivre ce conseil? Le tabagisme favorise un état d’inflammation dans tout le corps. « Le tabagisme est un inhalant, donc lorsque vous êtes malade et que vos voies respiratoires supérieures sont déjà enflammées, cela ne fait qu’augmenter la pression sur votre corps », explique la Dre Sinha. 

Conseil : Évitez également de vapoter, car cette méthode d’inhalation de la nicotine (ou de la marijuana) augmente également l’inflammation et prolongera votre maladie, selon la Dre Sinha.

8. Écouter son estomac

Lorsque vous vous sentez mal, vous n’avez probablement pas envie de manger beaucoup. C’est pourquoi il est important de faire de bons choix lorsque vous êtes prêt à manger quelque chose.

Pourquoi suivre ce conseil? Si vous avez des problèmes gastro-intestinaux (certaines infections des voies respiratoires supérieures, comme la grippe et la COVID-19, peuvent provoquer des diarrhées et irriter l’estomac), suivez un régime à base de bananes, riz, compote de pommes et pain grillé. « Ce régime permet à l’intestin de se reposer », explique la Dre Sinha. « Il est doux pour l’estomac, pauvre en fibres, facile à digérer et réduit les nausées et les vomissements. »

Conseil : Allez-y doucement une fois que vous vous sentez mieux et revenez progressivement à votre régime alimentaire habituel. « Lorsque vous vous sentez mal, un hamburger, des frites et un lait frappé n’aideront pas à la guérison de vos cellules », explique la Dre Sinha. En d’autres termes, prenez le temps de vous rétablir. 

Vous connaissez quelqu’un qui ne se sent pas bien? Envoyez-lui un colis de soins!